Main menu:

Site search

Categories

Tags

La carte pro’flunch, c’est pour les connes

L’art de la séduction a ses règles calibrées que les garçons et les filles se forcent à respecter. Pour que le mâle arrive à ses fins le plus rapidement possible, le déniaisage de la demoiselle, il se doit de suivre des étapes particulières jusqu’au touchdown. Le poids de la culture française, l’éducation, le monde moderne dans lequel nous vivons vous forcent à ne pas rater certaines étapes, surtout si vous souhaitez que les escalopes de la dinde soient bien chaudes au moment où vous voudrez la fourrer. Le modèle global est le suivant :

  • Je te paye un verre
  • Je t’invite eau resto
  • Je t’invite au ciné
  • Je te pète la rondelle

L’étape ciné pouvant être zappée si toutefois, vous sentez le feu vert dans l’odeur des phéromones dégagées par la demoiselle. Dans ce cas, réjouissez-vous, ce soir vous pourrez faire votre bain de bouche à la cyprine, c’est bon pour la peau et les dents.

Ne supportant pas ce poids des valeurs et des règles établies citées plus haut, ma fascination pour l’atypisme et ma perversité me poussent à vouloir sentir dès le début si la femelle que j’aurai (bientôt) entre les mains sera plus qu’un réceptacle pour mes chaudes sécrétions.

Au lieu de l’emmener dans un grand et beau restaurant de centre ville où vous serez tous les deux tirés à 4 (plus 4 égale 8) épingles, assis toute une soirée dans le coin d’une salle sombre, à vous regarder dans le blanc des yeux et  des assiettes, à payer une grosse note pour une nana que vous ne reverrez peut être jamais (parce qu’elle aura dépensé tout son fric dans une robe MANGO le matin même et n’aura plus de quoi se payer un kilo de patate. En fait, elle a accepté votre invitation juste parce qu’elle voulait se bouffer un bon steak).

Emmenez-la plutôt dans un Flunch, un soir de semaine. Considéré comme une cantine de bolos par les plus grands critiques gastronomiques de la capitale, j’y vois un endroit de vie commune de gens lambdas où l’heureuse élue, habillée de façon détendue et sans artifices de beauté cache-misère, aura la chance de passer tout un repas avec vous.

Une nana, il est bon de la voir dans son jus, dans un environnement neutre, la voir faire la queue comme tout le monde, la voir avoir pitié d’un client qui fait un caca nerveux à une serveuse parce qu’il eu un coca à la place d’un coca light, la voir sourire parce qu’un gamin vient d’exploser un ballon à deux centimètres de son oreille, la voir se resservir des fayots arrosés de mayo après avoir dégusté son poisson pané et ses frites, la voir se lever pour aller déposer son plateau sur le chariot, l’entendre vous remercier pour ce repas partagé, parce que l’endroit où vous l’emmènerez manger, en fait, elle s’en branle, elle venait juste pour passer un bon moment avec vous.

En conclusion, si cette princesse a survécu à ça, elle survivra à tout le reste.

Vous n’allez pas aimer ce que vous allez lire

 J’ai eu une revelation…

« Qui pour 2012 ? »
- Sarko au plus bas sait qu’il est l’homme le plus haï de France…
Plutot que de perdre la face il choisit de virer Barrosso de son siege pour prendre sa place a un poste de branquignole representatif, oui, mais la tete haute car toujours a l’abri des foudres de la justice et « pour la France ».

- Juppé, de retour, frais et dispo, presque lavé de ses deboires judiciaires, prend le lead de la campagne UMP pour les présidentielles…
Devant cette nouvelle option les trahis de Sarkozy prêts a voter Hollande pour virer le petit roi REVIENNENT A LA MAISON.

-…Juppé devient le 24eme president Francais.

Vous pouvez des maintenant sortir vos mouchoirs et on en reparle dans six mois…

Les soirees entre filles, c’est pour les cons.

Oui, j’ai participé à une soirée « entre filles » …  ces soirées dans lesquelles la présence d’hommes (ou apparentés) est habituellement proscrite.

I did it.

Le contexte :  ayant aidé une amie à remettre en fonction son WIFI, celle-ci m’a ensuite invité à une soirée Beaujolais qu’elle organisait avec ses copines (que je ne connaissais pas).

Deux pensées ont submergé mon petit cerveau :

  • Je DETESTE le Beaujolais
  • Je ne suis pas une femme

J’ai donc tout à fait illogiquement accepté cette invitation.

Je ne vais pas décrire cette soirée qui fut fort agréable mais je vais essayer de préparer les hommes (ou apparentés) qui pourraient vivre ce type d’expérience. Allez, je sors ma boite à clichés.

La bouffe : Dans les soirées entre mecs, on s’en branle de la graille. C’est du vite fait genre Kebab / Pizzas. Les filles, quant à elles sont génétiquement prédisposées à faire de bons petit plats. Ce fut le cas avec un florilège de quiches de toutes sortes, de petits légumes et un peu de charcuterie (mais un peu parce que c’est pas bon pour la ligne, attention).

La Picole : Pas de chance, aucune trace de ma boisson favorite, ce qui m’obligea une bonne partie de la soirée à siroter un mauvais vin (que j’ai cité plus haut) destiné -au pire- à faire vendre de la piquette et -au mieux- à créer un instant convivial à date fixe. Mon hôtesse connaissant mon gout pour la bonne picole décidera rapidement d’aller chercher une bouteille de vrai vin dans la cave de son mari. Bon point.

Les discussions : Qu’on se le dise, les gonzesses entre elles ne parlent pas que du dernier modèle de fer à repasser qui repasse mieux que le modèle d’avant (et qui est plus beau, soit dit en passant). Elles parlent aussi du boulot (en l’occurrence, dans mon cas, la majorité des filles présentes travaillaient dans le milieu hospitalier) et de CUL. Et oui, ces demoiselles parlent autant de cul que nous, messieurs. Voire pire. Conseil si vous êtes infiltré comme moi : ne laulez pas ou n’essayez pas de vous introduire dans la conversation : écoutez, et apprenez. Ce sera toujours plus constructif que d’aller sur http://www.lesbridgets.com 

La soirée se déroula sans encombres, car je suis quelqu’un de discret. Donc quand on me parlait et que j’avais peur de dire la vérité, je ne disais rien et souriais.

La fin de soirée arriva. Je pris mes clics et mes clacs et me posais dans ma voiture. Je craquais nerveusement et quelques chaudes larmes coulèrent le long de mes joues lorsque je mettais le contact.

La soirée était finie.

J’étais vivant.

L’altruisme, c’est pour les cons

Paradoxalement, c’est dans la bouche d’un américain que j’ai entendu pour la première fois ce mot. A l’époque de la cassette vidéo et de la NBA sur la quatre, le déjà renommé Georges Eddy qui commentait les matchs télévisés, employait souvent ce terme lorsqu’un des joueurs se concentraient plus sur les passes que sur les tirs et quand un caviar était délivré, il hurlait : « Oh La La La La ! Mais quel altruiiiiiiisme ! »

En France, le nom de Matthieu Ricard (qui n’est pas l’un des descendants de l’inventeur de l’apéritif anisé) ne parle pas à tout le monde. En effet, ce français converti au bouddhisme est le traducteur officiel du Daili Lama et son occupation principale est d’être assis en position de lotus pour méditer. Mais parfois il fait des conférences pour vouer les joies et les bienfaits de la méditation.

Ayant assisté à l’une d’entre elle, j’ai pu comprendre un peu mieux ce qu’était l’altruisme, quels en étaient les mécanismes et les applications. J’ai essayé ensuite d’analyser si à notre époque, cette valeur était encore d’actualité et je me suis rendu compte qu’en fait, j’étais un con.

A voir aussi, une vidéo bonus de l’émission philosophique sur Arte.

Conférence sur l’altruisme 2011

Les DNE c’est pour . . . .

Faisons court, mais bon…

OS: Windows 7 64bits.

Situation: Vous vous connectez a Internet via votre carte 3G sans soucis, mais quand vous connectez votre VPN, si celui-ci s’accroche bien a maman, RIEN ne fonctionne, pas de ‘ternet, pas de ping, QUE-DALLE.

Alors tu cherches bonhomme, tu cherches…Bah vas-y, cherche…Encore un peu, allez !

T’as checke tes DNS ?…Me frappe pas hein, j’te charrie un chouilla, tu vas pas en mourir :smiley uhuh:

Bon…

Ne cherche plus va, tu es victime d’un fabuleux bug comme Microsoft seul SAIT t’en offrir. C’est qu’il sait recevoir le bougre.

En l’occurence il s’agit d’une merdouille touchant l’actualisation des protocoles gérants les ports de communication de ta machine. La résultante c’est que ton VPN n’arrive pas a modifier ta config’ tcp/ip pendant l’arrimage a la patronne…Tu fantasmes la, non ? (moi, non)

Bref, reglons ca vite, et bien:

  1. Tu m’offres une biere pendant que tu telecharges ce pack je te prie. (DNE Fix VPN) (merci Citrix sinon)
  2. J’espere qu’elle est fraiche, dezippe donc le bousin et profites en donc pour desinstaller ton Cisco VPN.
  3. Reboot donc voyons…T’as des crackers sinon ?
  4. 8mn pour redemarrer tu dis…Ah…Tu sais y’a Mac sinon ? Tiens, lance donc le setup Winfix.exe
  5. Est ce qu’a defaut de me toucher les fesses je peux te demander de lancer dneupdate64.msi ?
  6. vala, on y est. Donc la tu peux reinstaller ton Cisco VPN x64, tu redemarres et c’est cuit.
  7. Alleluia! T’es content ? C’est bien ca me fait plaisir mec. Allez, j’y vais, la prochaine fois prévois de grosses olives vertes stp, j’adore ca.
#Winsuck