Main menu:

A propos

pinkbOnO

Avant d’être devenu chauve et défenseur de l’utilisation intensive des produits Apple, pinkbOnO était un commercial qui sillonait la région parisienne pour escroquer les petites vieilles en leur vendant des encyclopédies Axis en 42 volumes. Expatrié depuis plusieurs années dans un pays émergeant du tiers-monde de l’Europe, son ouverture, sa bonne foi et son argumentation lors de débats vous ouvrirons plus que les yeux quand ils vous donnera la raison principale pour laquelle il a quitté la France : Les femmes. Fan de la première heure de Laurent Ruquier, lorsqu’il trouve un peu de temps libre, il sort sa grosse guitare ou son appareil photo avec son gros objectif pour jouer avec. Complexé vous dites ?

Son blog | Son twitter

stupidocratie

Stupidocratie ne le sait pas encore, mais lors d’une soirée arrosée où son père et sa mère fêtaient le premier jour de maternelle de son grand frère, ils eurent la bonne idée de lui faire prendre un bain de Ricard sans eau. Depuis, cet homme au teint souriant ne peut se passer de cette anisette gouleyante. La richesse de cette homme est contenue dans sa culture élargie du monde qui s’étend de l’underground à l’alternatif. Incollable sur les séries télévisées, il détient le record d’europe cadet de visionnage de l’intégralité des épisodes de La petite maison dans la prairie en moins de 7 jours. D’ailleurs, les plus chanceuses des femmes qui l’ont déshabillé ont pu admirer son tatouage de Michael Landon qui s’étale sur son dos musclé. Quand il s’ennuie, il sort un verre, du jaune, de l’eau et un glaçon.

Son blog | Son twitter

juldes

Beaucoup de choses fausses ont été dites sur Juldes, sa zoophilie, son addiction à l’éther, sa passion pour les santiags ou encore sa fascination pour les coiffures de Bill Kaulitz. Connu pour son bon goût et sa curiosité qui le pousse toujours à défricher de nouveaux liens NSFW, il adore chanter Petite Marie de Francis Cabrel et rêve un jour de trouver SA femme parfaite, celle qui sera capable de rendre et remanger son vomi devant lui, signe de respect et d’amour dans le pays d’où il vient. Les rares instants où il ne trouve plus rien à faire, il aime flâner aux milieux des rayons de sous-vêtements pour femmes pour sentir et toucher la qualité des tissus employés dans la confection des strings.

Son blog | Son twitter